8 règles fondamentales pour toute campagne électorale

[amazon_link asins=’2207249441,3297005564,2706118857′ template=’ProductCarousel’ store=’panier-21′ marketplace=’FR’ link_id=’67c87be2-10d5-11e7-af88-e9a89bf6fa8e’]

A l’occasion d’un conférence dans le Midwest en mars 1959, Ted SORENSEN, conseiller de J.F. KENNEDY, mettait en relief les ressorts de la campagne qu’il leur fallait conduire :

1. Une volonté dévouée comme Paul REVERE vaut dix mercenaires.

2. Les lettres personnelles comptent plus que les entêtes prestigieuses.

3. Cinquante personnes donnant chacune un dollar valent plus qu’une seule qui en donne cent.

4. Une conversation politique avec quelqu’un qui n’est pas convaincu vaut mieux qu’une conversation politique avec quelqu’un qui est déjà convaincu.

[amazon_link asins=’227107343X,3841731430,2711016188,2918682276′ template=’ProductCarousel’ store=’panier-21′ marketplace=’FR’ link_id=’9ba6d59a-10d5-11e7-baaa-832070a613e0′]

5. Une réunion dans une salle publique pleine d’électeurs vaut deux réunions dans une chambre d’hôtel pleine de fumée.

6. Mieux vaut secouer le bateau que naviguer sous de fausses couleurs.

(En ce qui concerne les points litigieux).

7. Aucune voix n’est acquise, à l’exception peut-être de celle de votre mère ; et encore, assurez-vous qu’elle est inscrite sur les listes électorales.

8. Une heure de travail en 1957 vaut deux heures de travail en 1958.

[amazon_link asins=’2707328782,2910846377,284769997X’ template=’ProductCarousel’ store=’panier-21′ marketplace=’FR’ link_id=’8e66597c-10d5-11e7-9b87-95c1c6f8d21c’]