La parole est un sport de combat !

Bertrand Périer est avocat au Conseil d’État et à la Cour de cassation. Il enseigne l’art oratoire à Sciences Po et HEC et prépare les élèves de l’université Paris 8 au concours d’éloquence Eloquentia qui désigne le meilleur orateur de la Seine-Saint-Denis (c’est ce concours qui a fait l’objet du film documentaire À voix haute : La Force de la parole diffusé au cinema). Son ouvrage La parole est un sport de combat se lit avec délectation ! Il ravira autant les orateurs chevronnés que les débutants en quête d’inspiration.

C’est un livre très agréable a lire, intelligible, clair et concis, truffés d’anecdotes et d’expériences personnelles. Ce livre n’est pas un manuel, mais il offre cependant une partie “pratique” très concrète : à la fin de chaque chapitre il y a un exercice ainsi qu’un petit résumé des points essentiels à retenir. Il permet d’acquérir ou de réviser quelques notions de bases, mais il permet surtout de s’immerger dans un milieu d’individus pour qui la parole est une passion et un métier. Il n’offre pas de recette miracle mais contribue à l’art de bien s’exprimer et d’avoir une pensée précise. En fait, le plus grand défaut de ce livre est qu’il se lit trop vite !

L’auteur prétend avoir évité de prendre la parole pendant longtemps, car il se méfiait de l’oralité. Comme il le dit, “On se méfie des beaux parleurs, des grandes gueules, de ceux qui bavardent à tort et à travers, souvent pour ne rien dire…” Mais il a compris par l’expérience, notamment dans les épreuves orales qu’il a passées au cours de ses études, puis dans les juridictions et enfin par la suite en enseignant l’art oratoire, à quel point la parole, si elle est utilisée à bon escient, est un arme exceptionnelle, une force redoutable qu’il ne faut jamais sous-estimer.

Au final, l’auteur confie désormais avoir “une histoire d’amour contrariée avec la parole” : c’est parce qu’il a l’impression d’avoir perdu des années à l’apprivoiser qu’il met aujourd’hui un point d’honneur à transmettre l’art de bien parler aux jeunes pour qu’ils se libèrent des déterminismes sociaux. Les mots pour débattre, plutôt que pour se battre. Même si le titre semble être en contradiction avec ce principe fort.

Bien parler suppose un entraînement, des exercices de diction et d’articulation, des techniques pour être à l’aise en public, mais aussi pour structurer un discours, le délivrer avec aisance, convaincre en toutes circonstances. Vous pourrez puiser dans ce livre de bons conseils pour nourrir et libérer votre parole. Tout le monde peut devenir orateur, pour peu de s’en donner la peine ! Commandez le livre aujourd’hui : La parole est un sport de combat !