Avoir sans cesse de nouvelles histoires à raconter

Si vous voulez des histoires trépidantes à raconter… Cherchez d’abord à les vivre !

Le secret ? Sortir de chez soi. C’est si simple et si difficile à la fois : on est tellement bien dans son canapé, devant sa télé ou son écran d’ordi… Home, sweet homeAttention, la paresse entraîne la paresse. Ne vous laissez pas piéger par votre petit confort. Celui qui fuit le monde et s’enferme chez lui aura forcément de moins en moins de choses à raconter – et de toute façon quasiment plus personne avec qui en parler…

Alors, que faire ? Voici un plan d’action pour changer progressivement votre mode de vie. Vous allez également découvrir la méthode spéciale de Leil Lowndes, célèbre coach américaine, qui vous permettra de discuter plus facilement avec n’importe qui en ayant de nouveaux sujets de discussion pour tout le reste de votre vie :

Tout d’abord, accordez-vous du temps en dehors de toute activité professionnelle ou familiale. Et n’en profitez pas pour roupiller. Faites des choses inhabituelles, passionnez-vous pour des sujets qui n’avaient a priori pour vous aucun intérêt, multipliez les expériences nouvelles, osez les rencontres improbables… Partez à l’aventure ! Ayez un lifestyle de folie :

Faites la liste de toutes les activités que vous avez toujours rêvées de faire. Et demandez-vous pourquoi vous ne les avez toujours pas faites. Est-ce vraiment le manque d’argent qui vous en empêche ? Faites également la liste de toutes vos dépenses à la con (clopes, shit, boissons dégueu 10 fois trop chères en boite de nuit…). A vous de décider de les convertir en expériences inoubliables.

Est-ce que vous avez déjà fait un saut en parachute ? Un vol en hélico ? Un baptême de plongée ? Que diriez-vous d’une nuit en bivouac au cours d’une rando ? Et pourquoi ne pas vous initier au maniement des armes dans un stand de tir ?

Si ces activités représentent des sensations trop fortes pour vous, il est toujours possible d’ajuster. On peut aussi en trouver à meilleur marché. Expositions, festivals alternatifs, performances théâtrales, initiation aux échecs ou au jeu de go… Les petits guides du type « Paris gratuit » ou « 100 choses à faire dans votre ville » recèlent tant de bons plans dont on entend toujours parler, mais qu’on a soi-même rarement expérimenté. Qu’attendez-vous pour essayer ?

Lancez-vous, faites des tentatives, osez la nouveauté… Et vous profiterez de ce que le monde peut offrir de meilleur.

La multiplication des activités vous donnera tout autant de nouveaux sujets à aborder, d’histoires à raconter, pour intéresser vos interlocuteurs et éveiller leur curiosité. Vous vous trouverez des points communs avec un plus grand nombre de personnes. Si vous essayez la plongée sous-marine, vous pourrez partager cette expérience avec tous les plongeurs que vous rencontrerez désormais. Mieux : vous aurez été initié à leur jargon et pourrez donc dialoguer plus facilement avec eux ; vous pourrez plus facilement vous glisser dans une discussion de spécialistes, faire ami-ami avec des connaisseurs ; vous passerez même pour un expert de telle ou telle discipline lors d’une discussion au cours d’un dîner ou en soirée…

C’est ce que la célèbre communicante américaine Leil Lowndes appelle « la thérapie de l’éclectisme » (cf. son ouvrage Comment parler à tout le monde) : en mettant un peu de variété dans votre vie, vous aurez des sujets de discussion pour tout le reste de votre existence ! Et selon la « loi de Pareto », qui veut que 80% des effets soient le produit de 20% des causes, le simple fait de s’initier à une activité vous apporte donc plus de trois quarts des connaissances nécessaires pour alimenter une discussion sur ce sujet !

Chaque activité est d’ailleurs en soi un excellent moyen de rencontrer de nouvelles personnes, et démarrer avec celles-ci des relations profondes, basées sur des souvenirs communs inédits.

Voici le sésame pour une vie active et plus riche, et des rencontres toujours plus stimulantes :

Régulièrement, essayez de faire une chose que vous n’auriez jamais imaginé faire. Commencez par au moins une activité inhabituelle par mois. Puis passez progressivement à deux, trois, quatre… Tous les week-ends !