Comment parler de soi et de sa recherche d’emploi ?

Parler de soi et de sa recherche d’emploi est toujours délicat. Le choix des mots est déterminant et vous positionne d’emblée en leader… ou en boulet. Comment devenir cette personne à qui sourient les opportunités ?

Cités dans Cadremploi, les experts en communication Helene Picote et Valentin Belmeur livrent de précieux conseils à toutes celles et tous ceux qui traversent une période transitoire côté boulot, qui se posent des questions – et qui n’aiment pas trop quand on leur pose celle-ci : “…et VOUS… vous faites QUOI dans la vie ?”

Lire l’article sur Cadremploi : Comment parler de sa recherche d’emploi en société ?

Lors d’une discussion tournant autour de votre activité – ou recherche de nouvelle activité -, voici donc 6 conseils a suivre :

1 : Éviter le terme “chômage”

Prononcer les mots “chômage” ou “recherche d’emploi” peut s’avérer contre-productif pour un chercheur d’emploi. « Aujourd’hui encore, le terme chômage fait l’effet d’une maladie. Les gens ont peur de l’attraper, donc ils fuient », prévient Hélène Picot, coach spécialisée en reconversion professionnelle. Parler de recherche d’emploi vous place d’emblée en position de demandeur… A éviter, donc, utilisez de préférence un registre sémantique pro-actif !

2 : Se montrer proactif

« L’objectif est de prouver que vous avez encore de l’énergie à revendre et que vous faites toujours preuve de leadership. Bref, que vous ne subissez pas la situation », conseille Valentin Becmeur. À la sempiternelle question que tout le monde pose dans les dîners en ville, “et vous, que faites-vous actuellement ?”, répondez par exemple “je fais quelque chose que j’ai toujours rêvé de faire : j’apprends une nouvelle langue, je suis inscrit à une formation, etc”. Ou encore “j’actualise mes compétences”, etc.

3 : Parler de sa recherche avec parcimonie

Parler du nombre de CV que vous avez envoyés, du nombre d’entretiens décrochés, et du nombre de refus… est contre-productif. En réalité toutes ces données n’intéresseront pas votre auditoire. En revanche, expliquer pourquoi vous tenez absolument à travailler dans telle entreprise ou tel secteur est judicieux. « Montrez que vous êtes encore plus sélectif qu’avant et certainement pas prêt à prendre un poste par défaut. Peut-être que dans l’auditoire, une personne pourra vous introduire dans la société visée ou vous recommander dans une entreprise similaire », conseille l’expert en communication Valentin Becmeur.

Decouvrez les autres conseils des experts Hélène Picot et Valentin Becmeur sur Cadremploi : Comment parler de sa recherche d’emploi en société ?

Decouvrir le livre d’Hélène Picot : Sans emploi ? Trouvez votre voie et rebondissez !

Découvrir les livres de Valentin Becmeur Ne vous faites plus marcher sur les pieds ! et 10 leçons pour décoder vos gestes