Le storytelling, au cœur des mythes de notre société de consommation ?

Le storytelling est le meilleur allié de la société de consommation, également portée par la célérité de la vie.

Dans la société de consommation, on ne produit plus pour satisfaire un besoin, mais on crée des besoins pour vendre de nouveaux produits en réalité inutiles. La plupart des objets de notre quotidien ont des milliers de fonctions que nous n’utiliserons jamais. Mais nous les achetons quand même, rassuré ou excité par la seule idée d’avoir alors la possibilité – le pouvoir – d’utiliser ces multiples fonctions. Ce sentiment de pouvoir est réconfortant pour l’ego, et c’est pour cela, au fond, que nous sommes prêts à payer.

Mais il y a toujours plus de produits, la concurrence est rude, et les clients sont poussés à choisir rapidement. Chaque marque doit donc à tout prix se démarquer, d’où l’intérêt du storytelling. La marque crée une histoire qui lui est propre, pour séduire : inutile d’argumenter longuement sur la qualité ou les caractéristiques de ses produits.

Une marque de lunettes de soleil pourra par exemple s’associer avec un artiste pour vendre un nouveau modèle, faisant alors apparaître celui-ci comme un condensé des qualités du chanteur. Comme si la vie ou l’esprit du chanteur se confondait avec tel ou tel objet qu’il prétend utiliser, lui donnant un peu de son “âme”…

Storytelling dans le marketing

Johnny Marr, chanteur du groupe anglais The Smith, égérie de la célèbre marque Ray Ban

[amazon_link asins=’2707156515,283210472X,2100556312,2840016990,2806240824,2343024952,3639508556′ template=’ProductCarousel’ store=’panier-21′ marketplace=’FR’ link_id=’23f1d832-0fec-11e7-819d-0b299f44f808′]