Les valeurs du leader : l’exemple de George Washington

Pour dégager les principes et règles de comportements propre au leader, prenons un exemple de leadership qui fut un succès : le cas remarquable de George Washington, premier Président des Etats-Unis d’Amérique de 1789 à 1797. Dans l’exercice de ses fonctions comme dans sa vie de tous les jours, il a manifesté un leadership d’exception, dont la vision marqua profondément l’histoire des Etats-Unis.

George Washington fut commandeur en chef de l’armée américaine pendant la guerre d’indépendance que les « rebelles » américains ont livrée à l’armée la plus puissante du monde de l’époque, l’armée britannique. Il lui fut proposé dans le monde de 1789 de se faire introniser roi après sa victoire contre la puissance coloniale. Il a refusé. Alors qu’il était considéré par les Américains comme un grand héros en 1783, à la fin de la guerre d’indépendance, il ne chercha pas à s’emparer du pouvoir, ni à s’y accrocher.

Lorsque les Etats confédérés commencèrent, pendant les premières années d’indépendance, à se quereller sur les questions de frontières, sur celles de l’utilisation des cours d’eau et sur les problèmes de voisinage, c’est chez lui que se réunirent les facilitateurs et autres médiateurs en 1785 pour faire la paix. Devant les difficultés et l’importance des problèmes entre les Etats nouvellement indépendants, une convention eut lieu en 1787 à Philadelphie, présidée par George Washington. De cette convention sortit une constitution qui conduisit à la première élection, qu’il gagne, suite à laquelle il entame son premier mandat le 30 avril 1789, renouvelé en 1792. Il refuse un troisième mandat et respecte scrupuleusement les termes et dispositions de la constitution que les Américains s’étaient librement donnée. Il passe pacifiquement le pouvoir au deuxième président des Etats-Unis : John Adams. Il se retire du pouvoir et vit dans sa ferme du Vernon où il meurt en décembre 1799 à l’âge de 67 ans.

Après sa mort, George Washington est devenu encore grand dans le cœur des Américains. Des universités, des cours d’eau, des montagnes, des comtés, des rues et des avenues, des villes (dont la capitale fédérale) et des villages et même un Etat de la côté pacifique américaine portent son nom. Son anniversaire est la seule fête, avec la fête d’indépendance, que tous les Etats de l’union célèbrent chaque année (22 février 1732). Et il est par ailleurs également immortalisé sur la monnaie américaine, sur les pièces autant que sur les billets, non pas ceux de cent dollars mais sur ceux de un dollar.

Quels ont été les traits marquants du leadership américain des indépendances ? Comment George Washington a-t-il été ce leader exceptionnel qu’il fallait justement, à cette époque cruciale pour la jeune nation américaine ? Un ancien directeur de l’association du Mont Vernon, James C. Rees et un écrivain, Stephen Spignesi ont publié en 2007, un ouvrage pour répondre, selon eux, à la question de savoir quelles sont les leçons de leadership que le père fondateur des USA peut nous enseigner plus de deux siècles après sa mort. Le titre de cette œuvre est tout un programme : George Washington’s Leadership Lessons: What the father of our country can teach us about effective leadership and character. Les auteurs résument en quinze leçons ce que le leadership de Washington peut nous enseigner. Loin d’être ethnocentrées, américaines ou même occidentales, les élites du monde entier peuvent s’en inspirer :

1. Le leader a une vision claire ;

2. Le leader est honnête ;

3. Le leader est ambitieux ;

4. Le leader est courageux ;

5. Le leader est discipliné et sait se maîtriser (self control) ;

6. Le leader sait prendre ses responsabilités quand il le faut ;

7. Le leader est toujours déterminé ;

8. Le leader a une forte éthique opérationnelle ;

9. Le leader a un bon jugement ;

10. Le leader sait tirer les leçons de ses erreurs ;

11. Le leader sait se remettre en cause et cherche toujours de nouvelles solutions ;

12. Le leader est humble ;

13. Le leader soigne sa présentation ;

14. Le leader sait anticiper les attentes ;

15. Le leader a foi en ce qu’il fait, il a confiance en lui et fait confiance aux autres.

[amazon_link asins=’2212547714,2212540418,2212558678,2253081477,2729614370,2035887356,2212565658′ template=’ProductCarousel’ store=’panier-21′ marketplace=’FR’ link_id=’23b27361-0fee-11e7-a040-dd0100df824a’]