L’importance de l’apparence : les 3 principes fondamentaux du relooking

Vous avez certainement déjà entendu ce dicton, souvent cité comme une boutade : “Nous n’avons qu’une seule fois l’occasion de faire une bonne première impression” ! véritable lapalissade, la formule est attribuée Coco Chanel. Cette citation est parfois attribuée à Mc Kenna, ce qui ne manque pas d’ironie quand on connait ses prises de positions radicales contre la culture et tout ce qui, selon lui, relève de l’apparence et masque notre véritable nature…

Effectivement, la première impression que quelqu’un se fait de vous va souvent déterminer sa façon d’interpréter tout ce qui suivra, tout ce que vous ferez et direz. Vous serez en quelques sortes prisonnier, dans ses yeux, de l’image probablement fausse ou incomplète qu’il s’est faite de vous dans les premières secondes où vous l’avez rencontré… Et vous aurez le plus grand mal à modifier sa vision…

C’est pourquoi le propos de Coco Chanel ne doit pas être pris à la légère. David Swanson en donne une formulation un brin plus ironique : “Vous n’aurez jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression.” L’idée clef qu’il faut retenir, c’est que toute tentative de rattraper la première image n’aurait que très peu d’impact. Cela ne veut cependant pas dire qu’il faut tout miser sur la seule première impression ! L’idéal est d’être suffisamment constant, et de maitriser suffisamment cette constance pour ne pas faire de faux pas dans les tout premiers moments d’une nouvelle interaction.

Il est nécessaire, si vous ne l’avez déjà développée, d’acquérir cette aisance, par votre confiance en vous, qui se reflétera dans votre gestuelle, votre comportement, vos attitudes, votre image personnelle, etc. C’est un volet fondamental du coaching en éloquence, qui consiste a developper le charisme perçu d’un orateur, mais également du relooking, qui mise sur les vêtements pour redéfinir votre silhouette et votre personnalité toute entière.

Comment le relooking peut-il vous aider a augmenter votre charisme et votre prestance en redéfinissant votre apparence ? Comment peut-on travailler spécifiquement cette “première bonne impression”, et la maintenir dans la durée ? Voici 3 aspects fondamentaux du relooking, qui vont bien au-delà des habits et des vêtements, et qui relèvent pourtant directement du look :

1 – La posture est déterminante

Porter de beaux vêtements n’est pas suffisant. Il faut que le corps qui porte ces vêtements soit lui aussi au meilleur de sa forme. Un élément fondamental est la posture, qui doit tendre vers la plus grande droiture possible. En art oratoire on parle de la “verticalité” de l’orateur, c’est-à-dire sa façon de se tenir et se grandir en étant bien droit. Attention aux épaules voûtées, aux jambes qui sautillent ou dans des postures d’appuis asymétriques !

Le travail du relookeur se combinera alors idéalement avec un coach en éloquence, qui se focalisera dans un premier temps sur la posture. Des exercices permettent rapidement de corriger les plus gros défauts, et d’améliorer quasi-instantanément son impact visuel. A ce stade du relooking, peu importe les habits, il faut d’abord viser l’aisance du corps à revêtir…

2 – Avoir une bonne mine

Cet aspect est souvent négligé, alors qu’il déterminant dans le choix des couleurs de vos vêtements ! En effet, le secret d’un relooking ne consiste pas a choisir les couleurs qui nous plaisent, mais les bonnes couleurs, c’est-à-dire les gammes de coloris adaptés à notre teint de peau (chaud / froid). Le relookeur effectuera dans ce but le fameux test du draping, dont les résultats vous surprendront très certainement ! Et vous découvrirez que beaucoup de vos habits préférés, votre pull mauve ou votre pantalon vert, sont peut-être très beaux mais ne vous vont pas du tout, à vous…

En fonction de votre teint, de vos yeux et de vos cheveux, bref, selon ces aspects visibles de votre patrimoine génétique, certaines couleurs sont davantage recommandées que d’autres, quels que soient vos gouts. Etre en dehors de ces gammes de couleurs qui vous correspondent, c’est s’exposer à avoir mauvaise mine, car le vêtement créera un contraste de teintes en votre défaveur.

Par ailleurs, il ne sert à rien de chercher à tout prix à être le plus bronze possible (message de prévention à tous les accrocs des UV). Le teint de peau ne se caractérise pas seulement par sa pâleur ou son bronzage, mais avant tout par la perception que la peau est celle de quelqu’un de sain ou en mauvaise santé. Comme le révèle une étude de Geary, en 1998 (VF p. 161), qui cite Kalick et al., 1998, “La santé des hommes considérés comme peu attirants a tendance à être sous-estimée, à l’inverse de celle des hommes très beaux qui était surestimée” (citée sur le site Evopsy). Il y a donc bien une corrélation entre la beauté perçue du visage des hommes et la santé, en tout cas pour les hommes considérés comme moyennement beaux, c’est-à-dire la majorité. C’est une subtilité dans la pigmentation qui peut donner l’impression que vous êtes malade. Certes, les activités au grand air, qui vous feront par ailleurs bronzer, contribuent bien sur à rester sain, et donc avoir le meilleur teint possible…

3 – avoir les bonnes coups pour vos vêtements en fonction de votre morphologie

On a tous un jour ou l’autre flashé sur des vêtements, qui étaient vraiment beaux sur les mannequins du magasin ou en photo. Mais vous n’avez peut-être pas le physique, le profil et les mensurations des mannequins en question… Les vêtements qui sont du plus bel effet sur eux sembleront peut-être beaucoup moins impressionnants sur vous… Il faut accepter ces inégalités naturelles, aussi douloureuses soient-elles, car on ne peut pas les changer.

Par contre, on peut corriger ou maquiller certains aspects de notre physique avec des vêtements adaptés. C’est aussi l’enjeu du relooking, et le tout est d’être au clair sur ce que l’on veut faire. Que vise-t-on exactement ? Paraitre plus grand(e) ? Plus dynamique, mieux ordonnée, mieux “dans sa peau” ? Un bon relookeur vous guidera dans ce questionnement, qui peut être très profond et remonter très loin, et parfois toucher à de vieux complexes ou des croyances et des traumatismes profondément enracinés… Travailler son apparence, c’est aussi travailler sur soi, sur qui l’on est et qui on veut devenir. Ce sont des aspects souvent sensibles qui peuvent donner au relooking une tournure presque thérapeutique et psychologique.

Autre aspect déterminant dans le choix des vêtements : accepter de trouver les vêtements en fonction d’un style qui nous caractérise vraiment, et surtout pas cherchez à passer pour quelqu’un d’autre, ni forcement suivre la mode… Or, nous sommes tous malgré nous très influencés, et ces influences peuvent clairement interférer dans le bon déroulement d’un relooking. La personne souhaitant se relooker doit donc accepter de mettre de cote certaines croyances et illusions, et d’une certaine façon “lâcher prise” pour que le travail avec le relookeur soit le plus profitable possible.

Ce qu’il faut retenir en 4 points :

– Les vêtements font partie de notre “emballage” (qui tout aussi important que le “cadeau”…). Notre image est notre premier outil de communication !

– Les vêtements nous aident a équilibrer ce qui n’est pas parfait chez nous (mois de 10% des gens peuvent être considérées comme “parfaits”, c’est-à-dire avoir des proportions parfaitement harmonieuses). Encore faut-il accepter de se laisser guider un minimum par le relookeur et ne pas succomber aux modes ou a nos propres gouts…

– Les vêtements nous aident a faire passer des messages, montre notre appartenance à une “tribu”, à un monde, à un groupe social… La plupart des clubs très selects et très privées, comme le Travellers Club qui se réunit dans le mythique hôtel de la Païva à Paris, impose un dress code comme la veste ou la cravate obligatoire.

– Nous vivons dans une société qui ne croit que ce qu’elle voit. “L’habit ne fait pas le moine… certes, mais il permet d’entrer dans le monastère ! Certains diront que c’est un problème, mais voyons le côté positif : si la nature ne nous a pas forcement gâtés, comparé aux mannequins des défilés de mode, alors nous pouvons malgré tout corriger ou équilibrer certains aspects de notre morphologie et de notre physionomie pour nous montrer jour après jour sous notre meilleur jour.