Maîtrisez la puissance de l’argument par analogie

Nous avons vu dans un précédent article la technique d’argumentation consistant a “généraliser” : rappelez-vous la règle selon laquelle il faut toujours donner plusieurs exemples à l’appui d’une conclusion. (lire ou relire l’article : Technique d’argumentation : du bon usage de la généralisation). En effet, un seul exemple n’a que la valeur d’une illustration. Ainsi, l’article sur la généralisation nous rappelait que plusieurs exemples permettent une argumentation efficace grâce à la généralisation. Mais avec la puissance de l’analogie, vous tenez une exception à cette règle !

Différencier l’analogie pour illustrer et l’analogie pour argumenter

Il est possible d’utiliser l’analogie de deux façons :

– en figure de style à caractère d’illustration
– à l’appui d’une argumentation

Ce que l’analogie dont nous parlons n’est pas :

Clément a une femme superbe. Son visage est d’un ovale parfait, comme si un cercle avait eu ses deux côtés gentiment écrasés par un camion-benne. En tout cas c’est ainsi qu’il en parle après 5 ans de mariage.

Ce qu’est l’analogie dont nous parlons :

Quand vous rejoignez une équipe de football, vous êtes d’accord pour suivre les directives de votre entraîneur (car l’unité et l’obéissance à ses ordres permettent le succès de l’équipe). Un ministère c’est comme une équipe de football (son succès dépend de l’obéissance de ses membres au ministre). Ainsi lorsque vous rejoignez un ministère, vous devez accepter de suivre les directives de votre ministre de tutelle.

Comment utiliser l’analogie

Lorsque vous utilisez l’analogie, vous vous détournez de la recherche d’exemples multiples à l’appui de votre argumentation. A l’inverse, vous partez d’un exemple spécifique pour lequel vous avez une conclusion, parvenez à un autre exemple spécifique et établissez la forte ressemblance entre les deux.

Autrement dit, la seconde prémisse d’un argument par analogie revendique que l’exemple 1 (qui constitue la 1e prémisse) est comparable à l’exemple 2 à partir duquel nous formulons une conclusion. Evidemment, il vous revient de vérifier la véracité de la ressemblance.

– Les voitures sont des engins complexes que nous devons fréquemment confier à un garagiste pour révision, sinon des problèmes majeurs peuvent survenir
– Le corps humain est comme une voiture car lui aussi est un système complexe qui peut avoir des problèmes s’il n’est pas régulièrement vérifié
Ainsi, les gens devraient prendre rendez-vous chez le médecin fréquemment pour vérifier qu’il n’y a pas de problème.

Avez-vous remarqué le mot « comme » en italique ? Lorsque vous voyez « comme » au sein d’un argument, c’est un signal que l’analogie est utilisée.

Voici un autre argument célèbre basé sur l’analogie :

Les belles maisons, celles qui sont bien bâties et solides, ont toutes des créateurs compétents : des architectes, des maçons et des ouvriers. Quand on le regarde, on se dit que la Terre est comme une superbe maison, où tout est bien construit. Ainsi, la Terre aussi doit avoir un créateur compétent, Dieu.

Comment évaluer un argument par analogie ?

Enoncer un fait/opinion qui sert d’exemple, 1ère prémisse.
S’assurer que ce 1er exemple est véridique. Est-il vrai que les voitures ont besoin d’un réparées ?
Donner un exemple qui se veut similaire au premier, 2e prémisse (l’objet de votre argument)
Montrer que l’exemple 2 est comme l’exemple 1, pour lequel vous donnez une conclusion.

L’analogie nécessite des exemples dont la ressemblance est pertinente

Il n’est pas nécessaire que l’exemple utilisé en 1er lieu soit exactement similaire au second exemple. Il est évident que si une voiture et un camion sont semblables, le lien direct entre voiture et être humain est moins évident. Par conséquent, l’analogie requière simplement des similarités pertinentes par rapport à la conclusion que vous formulez.

Si les voitures nécessitent de l’essence mais que le corps humain nécessite des aliments, les deux ont besoins de réparation quand quelque chose fonctionne mal.

Si un ministère peut comporter des centaines voire des milliers d’employés et une équipe de football seulement quelques dizaines, la taille du groupe n’a aucune importance dans l’argument final, car il est question de travail d’équipe en général, pas de la dimension de l’équipe.

En revanche une différence pertinente peut consister en dire que si le football nécessite des décisions rapides, les ministères passent souvent plus de temps à réfléchir sur leurs dossiers avant de prendre des actions. La différence est pertinente car si le ministre se trompe, un de ses attachés devrait avoir l’opportunité d’exprimer son désaccord.

Et que la Terre soit exactement similaire à une maison n’est pas exactement très clair. Nous savons beaucoup de choses des maisons qui sont à la surface de notre planète, mais nous en savons bien peu sur la planète elle-même. Et la Terre n’est qu’un élément de notre galaxie, qui n’est qu’un élément de l’univers. Si les maisons sont nécessairement bâties par des ouvriers, rien n’implique que la Terre ne soit pas créée par une chose qui est déjà présente dans l’univers et non en dehors de celui-ci.