Notre voix est l’écho de notre personnalité…

Notre voix est notre personnalité. Elle la reflète, elle la révèle. Ses intonations, son accent, ses silences et ses hésitations sont tout autant de marqueurs qui dévoilent ce qu’il y a au fond de notre coeur. Chacun possède sa personnalité vocale, chaque voix est différente d’une autre. Vous pouvez jouer sur les modulations, les variations de volume, de rythme et de débit (et tous les OSOICs), mais vous ne pouvez pas modifier le timbre de votre voix. Et le timbre est précisément ce qui constitue notre empreinte vocale, unique, un peu comme les empreintes digitales…

Vous ne devez pas essayer de changer de voix car elle représente vos expériences, votre point de vue… Votre voix c’est vous ! Et si vous voulez être entendu et cru, restez authentique ! Vous ne pourrez jamais dire quelque chose avec la voix de quelqu’un d’autre… En revanche, chacun peut améliorer sa voix. Notamment en jouant sur les variations de débit, de rythme et de volume, ou encore sur les modulations (c’est-a-dire les variations de hauteur, grave / aigu). Vous pouvez bien sur améliorer votre voix en pratiquant régulièrement des exercices d’articulation et de diction, ou encore en suivant des méthodes pour améliorer son souffle.

Évitez au maximum les mots parasites, les “heu…”, les “hum hum…”, les “ahh…”, les “donc” et les “voila”, les “et devinez quoi”, bref, évitez tous ces mots et groupes de mots répétés trop souvent, qui deviennent des tics de langage agaçants. Une fois que l’auditoire les remarque, il commence à les compter et ne prête plus attention au message !

Votre voix, c’est aussi des muscles, des cavités, des liquides, des tissus, tout comme le reste du corps. Certaines personnes auront naturellement une voix plus forte, d’autres devront la travailler. Tous les orateurs en sont passés par là, notamment les plus grands, comme Demosthene pour ne citer que lui ! Exercez votre voix et vous l’améliorerez. Évidemment, hurler, boire de l’alcool et fumer n’arrangent rien. Gardez votre voix, et concentrez-vous sur la respiration.