Petite philosophie de la prise de parole en public…

La plupart des livres sur l’art oratoire et la communication se contente de compiler des “trucs” et astuces dans tous les sens, sans véritable cohérence ni méthode. C’est pourquoi j’ai été très agréablement surpris de découvrir le livre de Stéphane André qui propose bien plus qu’une “collection de trucs”, mais bien une véritable philosophie de l’art oratoire.

Certes, le bouquin n’est pas toujours très agréable ni facile à lire, et n’est pas toujours très pratique. Mais il invite à réfléchir un peu plus en profondeur sur ce qu’est un “bon” orateur, et sur ce qui le démarque des autres orateurs, notamment des mauvais… Le livre de Stéphane André Le secret des orateurs est donc une approche de la prise de parole en public qui sort des lieux communs et qui met en place chez le futur orateur les vrais instruments du changement.

[amazon_link asins=’2710122189,2354560354,2750906148,1024201112′ template=’ProductCarousel’ store=’panier-21′ marketplace=’FR’ link_id=’c7011509-10d3-11e7-aa61-9b53cdd14ad5′]

Nous avons tous eu l’occasion de lire toutes sortes de bouquins et d’articles qui multiplient les “astuces”, les “techniques” pour améliorer notre prise de parole en public : bien se préparer, trouver une bonne accroche, s’adapter à son auditoire, ne pas lire ses “slides”, éviter les “euh…” et les tics de langage, utiliser les silences, etc. Tout un patchwork de petites astuces utiles mais qui ne feront pas pour autant de nous de bons orateurs, capables de captiver et de convaincre l’auditoire.

Pourtant nous autres français partons avec un sacré handicap quand il s’agit de prendre la parole en public. Alors que d’autres cultures en font une priorité dès l’école primaire (ex. aux Etats-Unis), les français donnent la priorité à l’écrit et voient même d’un œil suspect les “beaux parleurs”.

L’un des enseignements les plus intéressants que je tire du livre Le secret des orateurs est pour moi l’importance de la “verticalité”. Se tenir droit, sans prendre appui sur un pupitre ou un bureau, sans se balancer à droite et à gauche.

[amazon_link asins=’B017GG24DQ,2081363348,2070345548′ template=’ProductCarousel’ store=’panier-21′ marketplace=’FR’ link_id=’daf480fb-10d3-11e7-b7f0-e187c2536246′]

Dans son livre, Stéphane André prend ainsi exemple sur la relation entre la verticalité et le leadership de nos hommes politiques pour démontrer ce propos. Stéphane André a formulé dans son livre une série d’autres lois fondamentales de l’éloquence issues d’une longue expérience du monde du théâtre et de l’entreprise.

Tout d’abord, la verticalité projette une image positive de force et d’indépendance. Elle permet aussi de libérer sa pensée et sa gestuelle pour être plus à l’écoute et au contact de son public. C’est à la fois physique et symbolique. C’est même l’un des principes fondamentaux que l’on peut retenir de tout l’ouvrage : les éléments physiques que l’on donne à voir par notre posture ou notre gestuelle suffisent souvent à “faire croire” à notre public que nous avons certaines dispositions morales suffisantes pour le convaincre… Profond, n’est-ce pas ?

Le secret des orateurs est un livre que je vous recommande, notamment si vous vous intéressez vraiment au sujet de l’art oratoire. Ce livre stimulera votre réflexion et vous donnera de nombreuses anecdotes d’orateurs plus ou moins brillants et les techniques pour les imiter – ou à l’inverse ne pas reproduire leurs erreurs.

[amazon_link asins=’B01N6584Y7,2212561504,2803637367,B06XGBG2XL,2290033227,2883537488,2249623813′ template=’ProductCarousel’ store=’panier-21′ marketplace=’FR’ link_id=’ed1cf0e3-10d3-11e7-b6a1-8961e2d58456′]