Pourquoi nous avons peur de parler en public

Être à l’aise à l’oral est une nécessité. Ceci est d’autant plus vrai pour tous ceux qui veulent s’engager pour leurs idées ou promouvoir un projet.

Que ce soit dans le monde de l’entreprise, en politique ou dans le milieu associatif, il faut oser prendre la parole en public, animer une réunion, débattre ou négocier, intervenir sur un plateau télé, répondre à des journalistes…

Ces situations sont à chaque fois des épreuves, où même les personnes les plus expérimentées doivent bien souvent faire face à leur trac.

Les manifestations du trac sont nombreuses et variées, mais tenter de les contrôler ne sert à rien tant que leur véritable cause subsiste à un niveau plus profond.

[amazon_link asins=’2844459137,2738112366,2858683891′ template=’ProductCarousel’ store=’panier-21′ marketplace=’FR’ link_id=’50ce6c7b-0fa7-11e7-a888-0765cc4d9977′]

Une première façon de surmonter le trac est précisément d’en comprendre la cause. Celle-ci est généralement triple :

  • La peur liée à l’enjeu de la situation
  • La peur de ne pas être suffisamment compétent
  • La peur d’être jugé en tant que personne

Voyons plus en détail en quoi consiste ces peurs, et comment prendre du recul par rapport à chacune d’entre elles pour être plus à l’aise en public :

La peur liée à l’enjeu de la situation est typique des examens, concours, passages à l’oral devant un jury, entretiens d’embauche et autres tests de sélection… Plus l’objectif visé est important (nouveau travail, entrée dans une école prestigieuse, etc.), plus le stress est grand.

La peur de l’incompétence caractérise celui qui ne se sent pas à la hauteur en termes de reconnaissance, d’importance ou de statut. Cela peut-être dû à l’absence de diplôme universitaire ou des titres nécessaires pour être officiellement reconnu comme spécialiste de tel ou tel domaine, et conférant une certaine légitimité pour intervenir sur certains sujets.

Enfin, la peur d’être jugé en tant que personne est la peur de déplaire, d’être critiqué, de se faire huer voire insulter, que l’on se moque de vous et que l’on parle dans votre dos.

[amazon_link asins=’1520351380,2501084888,2738122043,B00OB0DJIU,2212560613,2738122299′ template=’ProductCarousel’ store=’panier-21′ marketplace=’FR’ link_id=’633ff38f-0fa7-11e7-86d9-53d1c1f532c7′]

Ces peurs ne concernent pas seulement la prise de parole en public, mais toutes les situations du quotidien où il s’agit de s’exprimer face à certaines personnes, répondre à des inconnus, aborder des gens que l’on ne connaît pas très bien, etc.

Avoir conscience de ces différentes peurs permet déjà de prendre un certain recul par rapport à l’une ou l’autre…