Sens nodal et périphérie : l’importance de la rhétorique

La rhétorique est un combat destiné à convaincre avec des convictions. Elle est le subtil mélange d’une multitude d’éléments, qui, ensemble, forment un argument. Prenons deux exemples frappant de l’histoire politique de notre Ve République : Lionel Jospin et Nicolas Sarkozy.

Lionel Jospin semble avoir beaucoup à dire, et le message qu’il veut transmettre est suffisamment sensé et important pour se suffire à lui-même. En comparaison, Nicolas Sarkozy semble avoir bien peu à dire. Mais ce peu, il le dit de manière très efficace. De ces deux hommes, l’un a connu l’échec, l’autre le succès. Comme dans toute recherche qui se respecte, une seule question est indispensable : pourquoi ? En partie grâce à la rhétorique. Une petite partie pour Jospin, une grande partie pour Sarkozy…

Tout d’abord, distinguons le sens nodal de la périphérie. S’il est difficile de définir ce qu’est la périphérie, il importe aussi de définir ce qu’est le sens nodal. Le sens nodal (de noyau) constitue le cœur du message que vous voulez transmettre. Ce “sens nodal” cher à Lionel Jospin est entouré d’un cercle destiné à convaincre, la “périphérie” de l’actuel président de la République. Exemples :

  • Je vous aime = sens nodal
  • J. K. Rowling est le meilleur écrivain car elle vend le plus = périphérie
  • Ribery parle de footbal = sens nodal
  • Ribery parle de son image = périphérie

La périphérie prend de plus en plus le pas sur le sens nodal. C’est-à-dire que vous pouvez, en ne disant strictement rien et avec une périphérie efficace, recueillir une ovation debout. Est-ce malheureux pour l’esprit critique ? Assurément. Est-ce malheureux de l’utiliser vous-même ? Assurément pas ! Car on combat avec les moyens que l’on a, et l’éthique qui est propre à chacun (c’est ce que rappelle Schopenhauer dans L’art d’avoir toujours raison).

Ce que les gens apprécient, en live, est d’assister à un spectacle, un véritable show : c’est ainsi que doit se concevoir et se rpéparer le discours d’un orateur. A défaut d’offrir ce spectacle, vous devrez transmettre un minimum d’information. Et si vous n’avez vraiment rien à dire ni ne savez comment le dire… Taisez-vous. Mais si, par “accident”, vous en veniez à avoir quelque chose à dire, faites en sorte de toujours le dire de la meilleure façon possible. D’où l’importance de la rhétorique pour mettre en forme et enjoliver vos propos. Si le sens nodal est un cadeau pour l’esprit, la périphérie doit en être l’emballage. Et un beau papier cadeau est un plaisir, tout comme le fait de le déballer !