Technique de PNL : “mirroring” et synchronisation

Il y a généralement un pré-requis fondamental à toute communication réussie : la synchronisation. Le terme nous vient de la PNL. Que veut-il dire exactement ? Pour que votre interlocuteur puisse écouter et interpréter ce que vous dites vous devez en quelque sorte être dans le même “monde” que lui, au “même niveau”, sur la même “longueur d’onde”…

[amazon_link asins=’2290074837,2706118857,2754047387′ template=’ProductCarousel’ store=’panier-21′ marketplace=’FR’ link_id=’d5aad5bf-89dd-11e7-91e4-e7e171539fa8′]

Mais comment faire sentir à son interlocuteur qu’on est dans le même état d’esprit que lui (surtout si ce n’est pas vraiment le cas) ? Il est par exemple difficile de tenir une conversation plus de 2 minutes lorsque l’une des personnes est assise, totalement relâchée, et l’autre se tient debout, ferme, dominante : il y a clairement désynchronisation

Face à ce genre de sitution, où les interlocuteurs sont désynchronisés, la PNL offre une technique redoutable : le mirroring. Ce n’est pas trop de dire que c’est un pré-requis de la synchronisation, qui consiste à adopter une posture similaire à celle votre interlocuteur et à la faire évoluer au même rythme que lui. Attention ! Le but n’est pas singer ou de caricaturer son interlocuteur ! Mais avant tout de se mettre dans la même dynamique que lui.

[amazon_link asins=’2266227920,B0731LPGMK,2754047387′ template=’ProductCarousel’ store=’panier-21′ marketplace=’FR’ link_id=’e1ce97ac-89dd-11e7-b63b-5bdd637e1ef9′]

Il faut être prudent lorsqu’on utilise les techniques de la Programmation Neuro-Linguistique, et ne pas tout prendre au pied de la lettre. Le terme “mirroring” évoque un “miroir”, mais il ne faut pas reproduire tout les gestes, mouvements ou expressions de l’autre comme si vous étiez son reflet… Commencez d’abord tout simplement par être attentif à ne pas prendre une position opposée à la sienne : s’il est assis, ne restez pas debout… S’il se penche en avant pour vous parler, ne restez pas le dos en appui sur votre chaise… Bref, ne cherchez pas à tout prix à affirmer votre singularité en prenant des poses trop originales ou décalées par rapport à l’ambiance qui se dégage de son comportement, calquez-vous au contraire sur son attitude.

[amazon_link asins=’2733913700,2749536677,B01JHT8XXK’ template=’ProductCarousel’ store=’panier-21′ marketplace=’FR’ link_id=’f09c6ada-89dd-11e7-a7ce-7bb2fffba2e7′]

Comment mettre en pratique ce conseil, qui peut sembler assez technique ? Tout d’abord, rassurez-vous : ce n’est pas si technique, il suffit juste d’essayer une première fois, puis de pratiquer ! Vous vous améliorerez rapidement.

Voici d’ailleurs un petit exercice amusant à faire dans le bus ou le métro : synchronisez-vous avec la personne assise en face de vous : croisez les bras, jouez avec votre mobile… exactement comme elle le fait… Puis, pour tester la qualité de cette synchronisation, touchez votre nez comme s’il vous démangeait… Si la personne porte aussi la main à son visage, c’est gagné ! Selon la PNL, cela signifie que vous avez établi un premier niveau de synchronisation. Félicitations !

[amazon_link asins=’1533161917,B071VQGQDC,B01N68MMFD’ template=’ProductCarousel’ store=’panier-21′ marketplace=’FR’ link_id=’fe81b374-89dd-11e7-b911-e30cc012f748′]