Le silence est l’arme des puissants…

Avant d’expliquer ce grand secret dont personne ne parle, puisqu’il s’agit précisément du silence, j’aimerais démonter le culte du leader charismatique :

C’est en effet a une certaine image de “leader” que se réfère la plupart des personnes qui se lancent dans le développement personnel. Parce qu’elles ont des problèmes de manque de confiance ou considèrent qu’elles n’ont pas la vie qu’elles mériteraient, qu’elles caractérisent cela comme une faiblesse et qu’elles pensent qu’il leur faudrait être plus fortes, plus dominantes, voire plus agressives pour renverser la situation…

Que ces raisons soient pertinentes ou pas, un développement personnel efficace ne saurait être un moyen de compenser un sentiment d’infériorité sociale ou affective, ou encore d’être au service d’une ambition démesurée. Surtout, la véritable force, la force intérieure, la force morale, n’a que peu a voir avec la démonstration de force. Ceux qui jouent les gros bras sont souvent les plus angoissés et les plus complexés.

Notre monde valorise l’éloquence. Mais notre société moderne a tendance à valoriser la grandiloquence, ou a confondre les deux. L’éloquence, qui est l’art de bien parler en public, et se révèle aussi un formidable moyen d’avoir toujours raison. Mais la grandiloquence n’est qu’une caricature d’éloquence, une façon de se prendre pour un grand orateur et verser dans le pédantisme et la condescendance.

Or, passer du “mouton” (qui se tait toujours) à la “grande gueule” (qui ose s’exprimer sur tous les sujets même sans rien y connaître, et qui souvent maîtrise la manipulation verbale…), cela ne constituera jamais la marque d’une quelconque évolution positive. C’est un signe de faiblesse qui a juste changé de camp, à la manière de la victime qui devient bourreau. Pas réjouissant.

Le silence est la meilleure réponse

Les personnes qui sont vraiment puissantes sont aussi très souvent les plus silencieuses. Conscientes de leur force, elles utilisent le langage de façon mesurée et toujours avec une extrême bienveillance. Quitte à se taire si elles jugent que la situation pourrait s’envenimer.

Il est pourtant tout à fait légitime de chercher à mieux s’exprimer dans un monde où l’image sociale dépend beaucoup de la parole. En revanche, il est préférable d’apprendre à parler vrai que parler plus. Ce qui est confirmé par la plupart des grandes maximes dont les meilleures sont les plus courtes !

Le corollaire d’un silence maîtrisé : être attentif

Le grand secret des maîtres de l’excellence n’est donc pas le verbiage facile, mais au contraire l’écoute… Si vous écoutez vos interlocuteurs, vous vous mettez en état d’apprentissage. Votre mémoire s’agrandit et vos idées évoluent.

Être à l’écoute de ce qui se passe autour de nous, c’est ce qui nous rend disponibles et plus réactifs que si nous sommes seulement centrés sur l’image que nous voulons donner aux autres. L’écoute est une porte vers la connaissance universelle. Elle se décline en de nombreux niveaux, qui vont du plus terre-à-terre au plus subtil.

En résumé, un bon développement personnel consiste en l’accroissement graduel du silence intérieur. C’est en faisant de la place en nous-mêmes que la vraie croissance s’installe. Lire l’article : L’art du vide, ou apprendre à supprimer tout ce qu’il y a d’encombrant dans notre vie…

Il y a de nombreux et merveilleux livres bourrés de techniques sur l’art de mieux communiquer ou comment gagner en leadership : exercez-vous dès maintenant, dans la vie de tous les jours et dans les occasions professionnelles, à maîtriser cette arme qu’est le silence, couplé à une écoute attentive et bienveillante. Ainsi vous progresserez vraiment, et les gens vous reconnaîtront un grand pouvoir sans être capable de l’identifier…

Les livres sur la communication, le leadership, le charisme et plus généralement sur le développement personnel regorgent de techniques pour exceller dans la plupart des domaines de la vie. Ces méthodes ont bien sûr fait leurs preuves, mais on oublie souvent de dire que leur efficacité et leur valeur dépendent en grande partie d’un paramètre peu répandu, et que les gourous du développement personnel utilisent parfois sans vraiment en avoir conscience : le silence. Ce qui explique qu’ils ne l’enseignent pas, ou trop rarement… J’ai voulu vous révéler ici cette technique qui est presque un véritable secret, et vous expliquer comment l’utiliser. Faites-en bon usage !