La peur de parler, cette étrange maladie qu’est le trac…

Pour certains, la sensation de trac se révèle stimulante. Les acteurs et les comédiens y sont habitués et savent que le trac se dissipe dans l’action. Ils entrent en scène galvanisés, transformant cette vibration en énergie positive. Mais comment faire quand on n’a pas cette expérience d’homme de scène ? Comment ne plus avoir le trac ?

Chez la plupart des personnes, la nervosité coupe tout nos moyens. Nous pouvons observer de nombreux signes de trac, et la question est maintenant de savoir comment s’en débarrasser…

Surmonter le trac : une nécessité

Être à l’aise à l’oral est une nécessité. Ceci est d’autant plus vrai pour tous ceux qui veulent s’engager pour leurs idées ou promouvoir un projet. Que ce soit dans le monde de l’entreprise, en politique ou dans le milieu associatif, il faut oser prendre la parole en public, animer une réunion, débattre ou négocier, intervenir sur un plateau télé, répondre à des journalistes…

Ces situations sont à chaque fois des épreuves, où même les personnes les plus expérimentées doivent bien souvent faire face à leur trac. Les manifestations du trac sont nombreuses et variées, mais tenter de les contrôler ne sert à rien tant que leur véritable cause subsiste à un niveau plus profond.

Comprendre la cause du trac

Une première façon de surmonter le trac est précisément d’en comprendre la cause. Pourquoi avons-nous peur de parler en public ? Cette peur, cette cause du trac, est triple :

  • 1) la peur liée à l’enjeu de la situation ;
  • 2) la peur de ne pas être suffisamment compétent ;
  • 3) la peur d’être jugé en tant que personne.

Prendre conscience de ces différentes peurs permet déjà d’avoir un certain recul par rapport à l’une ou l’autre d’entre elles. Mais pour s’en débarrasser totalement, il est important d’entreprendre une véritable préparation psychologique à la façon des sportifs de haut niveau, en plus d’une préparation physique. Il est possible de suivre des préparations mentales pour ne pas avoir le trac.

Bien sûr, il faut s’y prendre à l’avance. se débarrasser de la peur de parler en public et du trac ne se fait pas en un clin d’œil, le temps d’avaler une pilule magique… Oubliez les bêta-bloquants, qui présentent de vrais risques pour la santé, et optez pour des solutions naturelles (méditations, exercices de visualisation…) et bien sûr, rappelez-vous que le meilleur moyen de ne pas avoir peur est de s’exposer régulièrement à cette peur.

Donc : entraînez-vous, entraînez-vous, entraînez-vous… Commencez le plus jeune possible. Une très bonne solution est de s’inscrire à des cours de théâtre, puis de participer à tous les concours d’éloquence dont on entend parler ! Si vous êtes parents, inscrivez votre enfant au théâtre, ou même à des cours d’improvisation : il vous en sera extrêmement reconnaissant une fois plus grand !